Le lexique du guitariste

Le lexique du guitariste

A

 

 Accastillage :  désigne l’ensemble des parties métalliques d’une guitare (vibrato / chevalet, mécaniques, vis …)

n

 Accord : ensemble d’au moins 3 notes jouées simultanément qui forment un son.

On peut aussi le définir comme une superposition / succession de tierces.

 

 Accordage : désigne le fait d’accorder sa guitare basée sur une fréquence donnée afin d’harmoniser les instruments entre eux.

Chaque note à sa propre fréquence, mais l’accordage standard se base sur une fréquence de 440Hz pour la note La (A).

 

Accordeur : petit appareil électronique qui permet d’indiquer et de régler la justesse d’une note.

Pour cela on se base sur l’accordage standard (E A D G B E)

n

Acoustique : désigne tout ce qui concerne l’étude des sons, leurs émissions et leurs moyens de diffusions.

n

Action : fait référence à la hauteur qui sépare les cordes de la touche du manche.

n

Actif : terme désignant un appareil ayant déjà sa propre amplification (micros, enceintes monitoring etc)

 

Aller retour : technique de jeu incontournable dans le monde de la guitare qui consiste à donner un coup de médiator dans un sens puis dans l’autre, et cela en boucle.

Idéal pour développer la synchro main droite / main gauche.

n

n

 

Altération : symbole placé au début d’une porté (à côté de la clé de Sol) ou à côté d’une note.

Selon le nombre d’altérations présent sur la portée, cela nous indique une tonalité.

A côté d’une note, cela fait varier sa hauteur initiale.

Il existe 3 types d’altérations : le dièse (#), le bémol (b) et le bécarre (♮).

n

Amplificateur : appareil électrique servant à amplifier le son d’une guitare électrique qui y est branchée.

Il existe essentiellement 2 types d’amplis pour guitare, à savoir les amplis à lampes et les amplis à modélisations.

 

Armure / armature : ensemble des altérations (nombre de dièses # ou bémols b) présentes à côté de la clé de Sol sur une portée.

Selon le nombre présent, cela nous indique une tonalité.

n

Arpège : technique de jeu qui consiste à jouer une série de notes successivement, qui sont les composantes même d’un accord précis.

 

 

B

 

Baffle : caisson contenant un ou plusieurs haut parleurs, s’utilisant généralement avec une tête d’ampli ou un multi-effets.

(Voir un exemple SUR CETTE PAGE)

n

Barré : forme d’accord très populaire caractérisé par un doigt (généralement l’index) qui barre plusieurs cordes à la fois sur la même case.

(Voir un exemple SUR CETTE PAGE)

n

Bécarre (♮) : altération qui ramène une note à sa hauteur initiale.

n

Bémol (b) : altération qui diminue d’une demi-ton (1 case) la hauteur naturelle d’une note.

n

Bend : technique de jeu qui consiste à tirer une ou plusieurs cordes vers le bas ou vers le haut de façon perpendiculaire au manche afin d’atteindre une note cible.

Cette technique vous permet d’améliorer votre expressivité.

n

n

n

n

n

Bloc corde : barrette dans laquelle vient s’encastrer les cordes afin de les maintenir.

Le bloc corde se situe à la jonction du manche et de la tête de manche ou bien au chevalet.

On parle aussi de « sillet ».

n

Boîte à rythme : petit programme informatique / logiciel qui permet de générer  des rythmes de batterie.

n

Bottleneck : petit accessoire en plastique, verre ou métal, en forme de tube, dans lequel on glisse un doigts et que l’on fait glisser sur les cordes en guise de frette pour changer la hauteur de la note et donner un effet « violon ».

Connu aussi sous le nom de « slide », dû au nom de la technique de jeu qu’il porte (slide guitar), il est très répandu dans le monde du blues et de la country.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

BPM : unité qui indique le nombre de battements par minute et donc le tempo d’une musique.

n

Bypass : terme qui désigne la fonction d’une pédale d’effets / pédalier ou d’un ampli qui a pour but de stopper l’effet en cours d’utilisation.

Il existe 2 type de bypass :

 n

  • Le « True » bypass, qui désactive complètement l’effet.

  • Le « Faux » bypass, qui met simplement l’effet en veille, ce qui a pour incidence de faire fluctuer le son)

    n

 

 C

 

Caisse : partie de la guitare où est située la caisse de résonance (pour une guitare sèche) ou les micros (guitare électrique) et qui à pour but d’amplifier le son produit par la vibration des cordes.

n

Capodastre : petit accessoire, genre pince, qui sert à bloquer toutes les cordes d’une case (qui produit le même effet qu’un accord barré) et qui permet de transposer le manche et d’agir sur la tessiture de la guitare.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Case : désigne l’espace séparant 2 frettes qui va déterminer une note.

n

Chevalet : petite pièce en bois ou en métal se situant sur la caisse de la guitare et qui sert d’accueil aux cordes.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

 n

Chorus : effet qui procure au son initial des variations de fréquence, donnant un effet de « choeur » au jeu sonore.

Cela peut également désigner un solo.

n

Chromatique : terme désignant un mouvement mélodique qui consiste à jouer des notes qui se suivent demi-ton par demi-ton.

Par exemple : La, La#, Si, Do etc …

Ces mouvements spéciaux sont surtout connus grâce aux fameux exercices techniques, les déliateurs.

n

Clef : symbole de solfège se situant au début de chaque portée et qui indique la hauteur des notes qui seront jouées.

Il existe 3 types de clefs :

 n

  • La clef de Sol

  • La clef de Fa

  • La clef d’Ut

n

Combo : accessoire souvent en bois qui regroupe à la fois plusieurs haut parleurs (recouverts par un revêtement en vinyle) et un amplificateur.

L’avantage pour le musicien est d’avoir un système « tout-en-un », très pratique en terme de place et qui permet aussi de réduire la quantité de matériel nécessaire lors d’éventuels déplacements (scène, studio …)

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Compression / compresseur : effet qui sert à diminuer la plage dynamique d’un son (en réduisant la différence entre les niveaux forts et faibles), ce qui permet d’avoir un son plus épuré, plus propre, plus uniforme.

n

Corde : élément de la guitare qui, une fois fixée et sous tension (entre la tête de manche et le chevalet), va émettre un son en vibrant qui sera plus ou moins aigu selon le diamètre de la corde.

Elle peut-être fabriquée avec une matière différente selon le type de guitare :

 n

  • En nylon pour les guitares classiques

  • En bronze pour les guitares folks

  • En acier pour les guitares électriques

 n

On en trouve habituellement 6 sur une guitare, mais il peut y en avoir 7, 8, 9 ou bien encore 10 !

Les guitares 12 cordes sont, quant à elles, composées d’un accordage standard simplement doublé (EE-AA-DD-GG-BB et EE)

n

Corps : partie centrale de la guitare en ce qui concerne la captation et l’émission des sons et qui, par conséquent, détermine une bonne partie de la qualité de l’instrument.

 

 

 D

 

Degré : terme qui désigne la position numérique d’une note dans une échelle musicale donnée.

Il faut savoir qu’il existe 7 degrés (numérotés de 1 à 7).

Ils sont écrits en chiffres romains (I – II – III – IV – V – VI – VII) et indiquent les 7 notes généralement présentent dans une gamme.

Chaque degré a une importance / un poids bien particulier au sein de la gamme en question.

Voici un exemple :

  Degrés Part 1

 

Delay : effet qui consiste à répéter un signal audio avec quelques millisecondes de décalage.

Les paramètres principaux de réglages que l’on peut trouver sur un delay permettent d’agir sur le décalage temporel entre le son direct et le son reproduit ainsi que sur le volume de ce dernier.

Il peut aussi donner un effet d’echo au son général, que l’on appelle le « feedback ».

n

Diapason : petit outil ressemblant à une fourchette à deux dents reproduisant un La à 440 Hz lorsqu’il vibre.

Il permet d’accorder sa guitare à l’oreille grâce à la note repère qu’il reproduit (le La).

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

Le diapason est un terme qui peut également désigner la longueur séparant le sillet de tête et le sillet de chevalet.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Dièse (#) : altération qui a pour conséquence d’augmenter la hauteur d’une note d’un demi ton (+ 1 case).

n

Diminué : désigne la tonalité d’un accord, d’une gamme ou d’un arpège qui est caractérisée un intervalle de 2 tierces mineures consécutives.

(Fondamentale -> tierce mineure = 1,5 ton   ///   Tierce mineure -> quinte diminuée = 1,5 ton)

Cet intervalle particulier est appelé aussi « triton » du fait que 3 tons séparent la fondamentale de la quinte diminuée.

n

Distorsion : effet qui transforme le son d’une guitare électrique par le biais d’une saturation sonore.

Cela peut se produire via une pédale d’effet (située entre la guitare et l’ampli), via un ampli ou bien un multi-effets.

La distorsion est un effet omniprésent chez les guitaristes du fait qu’il procure plus de puissance, plus de présence et plus de sustain dans le son.

n

Double bobinage (Humbucker) : type de micros crées pour atténuer les sons parasites, comme le claquement du médiator sur les cordes par exemple.

Le micro à double bobinage est constitué de 2 bobines simples placées côte-à-côte et procure un son plus puissant, plus chaud et plus rond.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Dominante : terme qui désigne le degré V d’une gamme, à savoir la quinte juste.

Par exemple, Mi (E) est la dominante de La (A).

Cette note a un rôle fondamental dans l’harmonie, puisque c’est une note dîtes de « tension« , incontournable dans la musique.

n

Drop D : type d’accordage qui consiste à diminuer d’un ton la corde de Mi (E) afin d’obtenir la note Ré (D) et avoir l’accordage suivant : D – A – D – G – B – E

Cela facilite certains doigtés rythmiques (accord de quinte ou « power chord » se jouant comme des accords sus 4).

 

 

E

 

Electro-acoustique : type de guitare acoustique à laquelle on a implanté un ou plusieurs micros permettant au son d’être amplifié, tout comme une guitare électrique.

 

 

F

 

Feedback : sorte d’effet type « larsen », un peu comme une harmonique naturelle sifflante, qui se produit lorsque les micros de la guitare repique le son de l’ampli.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE -> à partir de 24 secondes)

n

Fine tuner : petit vis rond présent sur les vibratos de type floyd rose.

Elle sert à accorder de manière plus poussée votre instrument une fois l’accordage général avec les mécaniques effectué et après avoir bloqué le sillet.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Flanger : effet sonore obtenu en ajoutant au signal d’origine ce même signal mais légèrement désaccordé (variation de fréquence de quelques Hertz).

n

Flight case : caisse robuste fabriquée spécialement dans le but de fournir un maximum de protection contre les coups, secousses ou variations de températures lors des transports pouvant abîmer votre instrument fétiche.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Floyd rose : système de vibrato à double blocage (sillet et chevalet) qui trouve son équilibre entre la tension des cordes et les ressorts présents au dos de la guitare, derrière la plaque de protection.

Il permet certains plaisirs comme les dive bombs sans désaccorder sa guitare.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Folk : guitare de type acoustique, dîte « country », avec une caisse relativement plus grosse, dotée de 6 cordes en acier dont les 4 premières cordes sont entourées d’un second fil de bronze.

Le manche est assez proche de celui d’une guitare électrique, à la différence qu’il présente 14 cases hors table.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Fondamentale : c’est la note d’origine, la note centrale, la note fondatrice d’un accord.

Par exemple, la fondamentale d’un Am, c’est la note La.

La fondamentale d’un Bb, c’est la note Sib.

La fondamentale d’un G7b9, c’est la note Sol.

n

Footswitch : bouton de contrôle s’activant grâce à une pression du pied et dont la fonction peut-être de switcher/changer de canal (pour passer d’un son clean à un son saturé par exemple, ou bien d’un son crunch à un son clean) ou bien de contrôler l’activation ou la désactivation d’un effet (comme un delay par exemple).

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

 

 

G

 

Gain : effet qui permet d’amplifier un signal d’entrée.

Réglé trop bas, le son d’entrée sera mal défini.

Réglé trop haut, le son d’entrée deviendra saturé.

Voyez ça comme une sorte de volume d’entrée alors que le bouton Volume va, lui, régler le volume de sortie.

n

Gamme : suite de notes établie via un système d’intervalles.

Ce sont les écarts entre les notes qui déterminent la couleur et donc l’ambiance d’une gamme.

Et non pas les notes elles-mêmes.

  • La gamme majeure aura toujours la structure suivante : Ton – Ton – 1/2 Ton – Ton – Ton – Ton – 1/2 Ton.

  • La gamme mineure naturelle (Aéolien) : Ton – 1/2 Ton – Ton – Ton – 1/2 Ton – Ton – Ton

Et ça peut importe la note de départ.

n

Groove : désigna la dynamique d’un rythme.

 

 

H

 

Hammer-on : technique de jeu à la main gauche qui consiste à faire une liaison ascendante entre 2 notes en posant un doigt, tel un marteau, sans utiliser notre main droite pour gratter.

n

n

n

n

Harmonie : ensemble de règles, de codes et d’observations qui régissent le monde musical.

L’harmonie permet d’expliquer le rapport entre les notes, la construction des accords, des gammes ou arpèges, leurs utilisations, les particularités de chaque style musical etc …

C’est donc un élément indispensable pour tout musicien en herbe qui souhaite progresser rapidement, se faire plaisir avec son instrument en s’exprimant librement et avec conscience, mais aussi pour pouvoir communiquer avec d’autres musiciens et les comprendre.

n

Harmonique : technique de jeu qui consiste à réaliser une note de façon plus « criarde », ce qui donne un son « sifflant / cristallin ».

Il en existe 2 sortes :

n

===> L’harmonique artificielle (réalisée grâce à une attaque bien précise de la main droite à des endroits spécifiques sur une corde)

n

===> L’harmonique naturelle (réalisée grâce à une attaque de la main droite en effleurant une frette à l’aide de l’un de nos doigts de la main gauche)

n

n

n

n

Hertz : unité de mesure d’une fréquence (Hz), qui permet d’indiquer le nombre de vibrations par seconde.

 

 

I

 

Impédance : mesure l’opposition d’un circuit électrique vis-à-vis d’un courant alternatif.

n

Input : désigne une entrée de connexion.

n

Intervalle : notion désignant la distance qui sépare 2 notes, mesurée en ton ou demi-ton, et qui permet d’établir un certains rapport d’importance entre les notes.

Ce terme est omniprésent dans l’harmonie musicale et permet une bien meilleure compréhension des gammes, accords et arpèges que nous utilisons souvent.

 

 

J

 

Jack : câble par lequel la guitare est reliée à l’ampli, à une pédale ou bien à un multi-effets.

Cet un élément à choisir avec attention car sa qualité influe sur le rendu final du son.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Jam : terme désignant la réunion d’au moins 2 personnes qui vont jouer ensemble de manière improvisée, appelé aussi « boeuf ».

 

 

K

 

 

 

L

 

Lampe : composant utilisé dans les amplis à lampes, pour amplifier le son et lui donner un côté plus chaleureux, plus rond et plus dessiné.

n

Latence : terme faisant référence à l’écart de temps qu’il existe entre le signal d’entrée et le signal de sortie exprimé en millisecondes (ms).

C’est un problème majeur dans le monde de la MAO (Musique Assistée par Ordinateur), et bien évidemment, le but est d’avoir une latence la plus faible possible.

Mais si vous entendez des craquements dans le son, c’est que votre PC ne suit pas et vous serez obligé d’augmenter la latence …

n

Legato : technique de jeu main gauche qui consiste à jouer toute une suite de note juste avec l’utilisation combinée de hammer-on et de pull-off, sans utiliser la main droite, ou que très rarement.

n

n

 

n

nn

Looper : instrument électronique présenté souvent sous forme de pédalier ou de pédale et qui permet d’enregistrer ses propres pistes sonores et de les jlire en boucle afin de jouer dessus.

Superbe outil pour travailler l’improvisation et la composition en créant soi-même ses suites d’accords.

n

Luthier : artisan spécialisé dans la fabrication, la réparation et l’entretien d’instruments de musique.

 

 

M

 

Manche : long morceau de bois, collé ou vissé au corps de la guitare, sur lequel repose la touche.

C’est une partie dont la qualité est essentielle pour l’obtention d’un son de bonne qualité.

n

MAO : Musique Assistée par Ordinateur (désigne le fait de composer sa musique depuis chez soi à l’aide d’un home studio)

n

Master : c’est une sorte de volume général, qui permet de monter les Db de plusieurs pistes et cela de façon proportionnelle.

n

Mastering : concerne la technique audio qui consiste à porter les dernières retouches sur le mix d’une musique avant sa diffusion officielle.

n

Mécaniques : pièces métalliques placées sur la tête de manche de votre guitare et qui permettent l’accordage.

Il y a une mécanique par corde afin de régler la tension de façon individuelle.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Médiator (plectre) : pièce plus ou moins triangulaire et rigide, généralement en plastique, permettant de gratter les cordes.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Métronome : c’est l’outil INDISPENSABLE du musicien qui souhaite progresser.

Son but est de donner un signal audible ou visuel et d’indiquer un tempo exprimé en BPM afin de nous permettre, avec son utilisation, de développer le timing adéquat.

(Vous pouvez en utiliser un gratuitement SUR CETTE PAGE)

n

Micro : partie de la guitare qui permet de capturer le son crée par la vibration des cordes et de le transformer en signal électrique afin de l’envoyer dans un préampli, ampli ou multi-effets pour qu’il soit amplifié.

Il existe 4 types de micros :

n

  • Micro simple bobinage : voir exemple sur cette page

  • Micro double bobinage : voir exemple sur cette page

  • Micro Actif : intègre une pile 9v dans la guitare qui permet au son d’être amplifié et donc plus puissant.

  • Micro passif : opposé au micro actif, le micro passif n’a pas d’amplification, c’est un micro « basique ».

 

 

O

 

Octave : représente une note initiale que l’on va retrouver à différents endroits sur le manche de notre guitare.

Elle sera donc plus grave ou plus aigüe, mais ce sera la même note, elle aura simplement une tessiture différente.

Par exemple, l’octave d’un La est un La, l’octave d’un Si bémol est un Si bémol, l’octave d’un Ré# est un Ré# etc …

n

Octaver : effet qui permet de rajouter à la note jouée son octave.

n

Open tuning : façon d’accorder sa guitare afin que les cordes à vide, une fois jouées, forment un accord.

Exemple : DADF#AD

n

Oreille : Partie de l’être humain (sans blague) INDISPENSABLE à tout bon musicien.

Vous devez consacrer une tranche de votre plan de travail à la développer, sans quoi vous vous limiterez.

Il existe 2 types d’oreilles :

 n

  • L’oreille absolue : désigne la capacité de reconnaître instantanément n’importe quelle note jouée.

  • L’oreille relative : désigne la capacité de reconnaître une note jouée en se basant sur une note de référence.

n

Output : désigne une sortie numérique.

n

Overdrive : effet qui permet de donner à votre son une saturation similaire à celle que l’on obtenait avec un ampli à lampes vintage que l’on poussait à fond.

 

 

P

n

Palm mute : technique de jeu qui consiste à poser le tranchant de la main qui gratte (droite pour les droitiers) sur les cordes au niveau du chevalet, de façon à étouffer légèrement le son lorsque l’on joue.

Technique incontournable dans le monde de la guitare.

n

n

n

n

Pattern : ensemble de notes qui forme un thème et que l’on va utiliser pour se déplacer avec une gamme.

n

Pickguard : plaque de protection, généralement en plastique, collée ou vissée sur la caisse de la guitare, entourant les micros.

Sa fonction est de protéger le bois du corps de la guitare contre les coups de médiator.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Picking : terme anglophone faisant référence à la technique de jeu qui consiste à jouer au doigts, que l’on appelle aussi « Finger-picking ».

Cela consiste à jouer une ou plusieurs basses avec le pouce, tandis que les autres doigts de la main jouent la ligne mélodique sur les cordes aiguës.

n

n

n

n

Potentiomètre : système électronique se situant dans la caisse, en bas à droite du pickguard, contrôlables par des potards, et qui permet de régler notre son.

Selon leur nombre, les potentiomètres  permettent d’agir sur le volume général, la tonalité (rendre le son plus grave ou plus aiguë) du micro grave et la tonalité du micro aiguë.

(Voir un exemple SUR CETTE PAGE)

n

Pontet : pièce métallique réglable grâce à une vis, se situant au niveau du chevalet, et qui permet de procéder au réglage de l’intonation, à savoir la justesse de l’instrument, afin que les harmoniques à la 12ème case soient exactement les même notes que celles à vide.

Voir un exemple SUR CETTE PAGE)

n

Power chord : littéralement « accord de puissance », ce terme fait référence à un accord de quinte, constitué d’une fondamentale et de sa quinte juste (voir de son octave).

C’est un accord « neutre » n’ayant pas de tierce, il n’est donc ni majeur ni mineur.

Les power chords sont très utilisés dans le style rock et métal.

n

n

n

n

Préampli : premier étage de l’amplification permettant de régler le son de sortie avant qu’il ne passe par l’ampli de puissance puis le haut parleur.

On pourra régler les graves (bass), les médiums (médium), les aiguës (treble), le gain et bien d’autres …

n

Pull-off : technique de jeu main gauche qui est l’inverse de l’hammer-on.

Elle consiste donc à faire une liaison descendante entre 2 notes, et ce, en grattant uniquement la 1ère note.

n

n

n

n

Q

 

 

R

 

Radius : terme désignant la courbure d’un manche de guitare.

(Voir un exemple SUR CETTE PAGE)

n

Réverbération : effet de prolongement du son lui donnant un côté profond, comme dans une église.

n

Riff : terme désignant une partie rythmique cyclique sur laquelle s’appuie un morceau.

Exemple : Somke On The Water

 

 

S

 

Sample : signal audio pré enregistré (comme une piste de batterie par exemple)

n

Seconde : désigne le degré II d’une gamme, venant juste après la tonique ou la fondamentale.

Il existe 2 types de secondes :

 n

  • La seconde mineure : un demi ton (1 case) après la tonique : degré bII

  • La seconde majeure : un ton (2 cases) après la tonique : degré II

n

Sélecteur : tige à positions multiples, se trouvant sur le corps de la guitare, près des potentiomètres, et qui permet de sélectionner le micro que l’on souhaite utiliser.

 n

Septième : désigne la note qui se trouve juste avant l’octave.

Il existe 3 types de septièmes :

 n

  • La septième diminuée : 1 ton et demi (3 case) avant l’octave : degré bbVII

  • La septième mineure : 1 ton (2 case) avant l’octave : degré bVII

  • La septième majeure : 1/2 ton (1 case) avant l’octave : degré VII

n

Séquenceur : logiciel permettant d’enregistrer et de mixer. C’est une sortie de table de mixage virtuelle, appelé aussi DAW.

Vous pouvez trouver Cubase ou bien Reaper parmi les plus connus.

n

Sextolet : désigne, par abus de langage, un groupe de 6 notes joué pendant 1 temps.

Mais vous pouvez trouver des sextolets de noires ou de blanches.

C’est un débit rythmique très apprécie des shredders.

n

Signature : fait référence à une cadence rythmique (4/4, 6/4, 3/4 …)

n

Silence : représente le moment où il n’y a pas de notes jouées.

La durée du silence est variable selon la figure à laquelle nous avons affaire sur la portée.

(Voir les différentes figures SUR CETTE PAGE)

n

Sillet : c’est un bloc corde, comme celui placé sur la tête de manche, à la différence qu’il se trouve cette fois au niveau du chevalet.

(Voir un exemple SUR CETTE PAGE)

n

Slide : technique de jeu main gauche qui consiste à enchaîner 2 notes sur une même corde par le biais d’un glissé.

n

n

n

n

Solfège : système de codification / langage musical, qui permet d’écrire et de lire la musique.

Ce n’est pas un élément indispensable pour devenir un très bon musicien, mais il est vrai que c’est utile et demeure un plus.

Les écoles de musiques ont, avec leur pédagogie indigeste, traumatisé beaucoup d’élèves en leur intégrant l’idée que la musique reposait sur la maîtrise du solfège …

n

Solo : moment mélodique, un poil épique, improvisé ou non, mise en avant par les autres musiciens à un moment donné dans un morceau.

n

Soupir : figure de solfège indiquant un moment de pause équivalent à une noire (1 temps).

n

Silences

n

Shred : terme faisant référence à un style de jeu très technique et nerveux.

n

Stop bar : chevalet fixe se trouvant sur la caisse de la guitare, sous forme de grosse barrette métallique, faisant office de cordier.

Les cordes viennent s’encastrer dedans.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Straplock : système de blocage de la sangle à ses 2 points d’attache afin que la guitare ne finisse pas par terre …

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Schuffle : rythme typique du blues.

n

Sus-dominante : désigne le degré VI ou bVII d’une gamme, à savoir la sixte majeure ou mineure.

n

Sustain : effet obtenu à l’aide d’une pédale ou d’un kit micro spécial (comme les Fernandès Sustainer) permettant de faire durer une note indéfiniment.

n

Sus-tonique : désigne le degré II d’une gamme, à savoir la seconde majeure.

n

Syncope : consiste à jouer en contre temps.

n

Sweeping : technique de jeu main droite qui consiste à effectuer un mouvement de balayage sur les cordes de haut en bas ou l’inverse, et ce en boucle, tout en naviguant sur différentes cordes avec la main gauche, qui elle, réalise un arpège.

C’est une technique assez difficile à maîtriser car elle nécessite une grande synchronisation main droite / main gauche.

Elle est surtout utilisée par les virtuoses de la guitare.

n

n

n

n

Switch : terme anglais faisant référence à une fonction de « permutage ».

 

 

T

 

Tablature : aussi appelé « tab », c’est un outil graphique de forme horizontale, composé de 6 lignes représentant les 6 cordes de notre guitare.

Très utile pour les débutants n’étant pas familiers avec le solfège …

n

Tapping : technique de jeu qui consiste à réaliser un mélange de hammer-on et de pull-off avec la main droite et de venir tapper une ou plusieurs note avec la main gauche.

P.S : cette technique n’a pas été inventé par Eddie Van Halen, comme beaucoup le pense, mais popularisé par lui, nuance.

n

n

n

n

Tempo : voir BPM

n

Temps : notion faisant généralement référence aux pulsations rythmiques.

UN, deux, trois, quatre, UN, deux, trois, quatre, UN …

n

Ternaire : notion indiquant un rythme, non pas composé par 3 temps comme on pourrait le penser, mais un une division des temps par 3.

(Les « BOUM » = temps)

BOUM, tchak, tchak, BOUM, tchak, tchak, BOUM, tchak, tchak, BOUM, tchak, tchak, BOUM

n

Tessiture : désigne l’ensemble des notes qu’un instrument peut émettre de la note la plus grave à la note la plus aiguë.

n

Tête : partie de la guitare représentant le bout du manche où sont fixées les cordes et les mécaniques.

n

Tétrade : notion qui désigne un accord composé de 4 notes, les plus connus étant les accords 7ème.

n

Tierce : note fondamentale d’un accord qui détermine « la couleur », à savoir le côté mineur/majeur.

Il existe 2 types de tierces :

n

  • La tierce mineure -> située 1,5 ton (3 cases au dessus de la fondamentale) -> degré bIII

  • La tierce majeure -> située 2 tons (4 cases au dessus de la fondamentale) -> degré III

n

Ton : unité de mesure qui indique l’espace séparant 2 notes.

1 ton = 2 cases

n

Tonique : désigne le degré I d’une gamme, à ne pas confondre avec la fondamentale.

n

Touche : pièce en bois collée par dessus le manche et sur laquelle se trouve les frettes et les incrustations.

C’est sur cette partie que l’on pose nos doigts pour jouer.

n

Triade : terme désignant un accord composé de 3 notes.

n

Triolet : figure rythmique qui consiste généralement à jouer 3 notes par temps.

n

Triton : fait référence à un intervalle de 3 tons, à savoir une quarte augmentée/quinte diminuée.

n

Truss rod : tige de renfort métallique se situant dans le manche qui permet de régler sa courbure selon le tirant de corde utilisé pour éviter certaines « frisouilles » métalliques qui proviennent des cordes qui entrent en contact avec les frettes lors de leur vibration.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

n

Tune O Matic : système de blocage des cordes (chevalet) crée par la société Gibson, qui est fixe et vissé sur le corps de la guitare. Il est parfois accompagné d’un cordier.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE)

 

 

U

 

 

V

 

Vibrato : Aussi appelé « Whammy Bar », cette petite tige métallique clipsée ou vissée au niveau du chevalet / floyd  permet de faire varier la hauteur du note.

Ce terme fait également référence à la technique de jeu main gauche (pour les droitiers) qui consiste à faire vibrer la note jouée en bougeant verticalement le doigt utilisé.

C’est une technique d’expression qui permet de rendre les notes bien plus expressives.

n

Vintage : terme faisant allusion à « l’ancien », comme par exemple les instruments rares et convoités.

 

 

W

 

Wah wah : effet qui permet de faire « parler » les notes jouées, donnant un aspect au jeu vraiment unique et expressif.

n

Whammy : pédale multi-fonctions, nécessitant certaines connaissances théorique pour son utilisation.

(Voir exemple SUR CETTE PAGE à partir de 55sec)

 

 

n

… Voilà 🙂 , après des heures et des heures de travail pour mettre ce (long) lexique à votre disposition, j’espère qu’il vous a plu et qu’il vous aura aider à y voir plus clair dans le monde la guitare.

Si c’est le cas alors c’est parfait !

n

Gratouillez bien !

#OnResteMotivé

n

n

Les 27 secrets de Joe Satriani pour progresser à la guitare !

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*