LES 7 ASTUCES POUR APPRENDRE LA GUITARE, EXPLOSER VOS BLOCAGES ET PROGRESSER SANS LIMITES

LES 7 ASTUCES POUR APPRENDRE LA GUITARE, EXPLOSER VOS BLOCAGES ET PROGRESSER SANS LIMITES

podcast

podcast

La lecture c’est pas trop votre truc ?

Vous êtes en voiture ou bien peut-être que vous préférez l’écoute ?

Pas de panique, je vous ai préparé une version audio de l’article, disponible juste ci-dessous.

Bonne écoute à vous !

n

n

 n

n

Je peux vous dire quelque chose, en toute franchise, comme à un ami ?

(Non rassurez-vous, ce n’est pas pour vous dire que votre braguette est ouverte)

#HumourDeDingue

 

Je parle de la vérité, celle qui fait mal à entendre et qui est difficile d’admettre.

Et je suis quasiment certain que cela ne va pas beaucoup vous plaire.

 

 

Mais cela fait maintenant plusieurs années que je donne des cours de guitare à Poitiers et en ligne et depuis, j’ai pu coacher plus de 150 guitaristes très différents d’un point de vue stylistique, niveau général, ambition et état d’esprit.

Et parallèlement, j’ai regardé un peu ce que pense les autres professeurs en lisant leurs blogs personnels afin de voir si l’un d’entre eux aura le courage de le dire à ma place, mais personne ne le fait.

 

Alors ne m’en voulez pas parce que, comme on dit à un enfant qui prend des médicaments au goût affreux, c’est pour votre bien …

 

Alors voilà.

 

Savez-vous pourquoi vous ne progressez plus à l’heure actuelle ?

Pourquoi , malgré vos efforts et tout ce que vous pouvez lire et voir un peu partout sur internet, vous avez cette sensation d’être perdu, et l’impression d’avoir autant de chance de devenir un bon guitariste que de gagner à l’euro millions ?

 

Ce n’est ni le talent (j’y reviendrai), ni le karma, ni l’alignement des planètes qui est en cause.

 

Non, c’est en réalité bien plus simple que ça.

… Vous l’aurez compris, ça c’est la bonne nouvelle !

 

La mauvaise, c’est que c’est votre façon d’aborder le travail de la guitare qui est complètement à revoir et plombe toutes vos chances de progression.

 

Et si vous continuer dans cette voie, vous aurez autant de chance de vous voir progresser que de rencontrer un homme politique honnête.

 

Alors si vous en avez marre de passer des heures à vous entraîner pour récolter que de maigres résultats et finalement essayer de remplir un récipient percé, il va falloir dès à présent vous remettre en question, changer vos habitudes de travail et revoir complètement votre organisation.

 

Vous êtes prêt ?

Super, alors on y va.

 

directory-466935_640

 

 

A l’heure actuelle, vous avez peut-être tendance à pratiquer la guitare selon l’humeur du jour (lorsque votre journée s’est relativement bien passée et que par chance votre supérieur ne vous a pas trop gonflé au boulot), selon votre degré de motivation ou bien simplement quand vous arrivez à vous dégagez du temps …

(Il y a un déjà un problème dans cette approche mais j’y reviendrais plus tard dans cet article avec l’astuce numéro 2)

 

Et quand ce fameux jour arrive, vous vous asseyez, probablement devant votre ordinateur, et vous prenez votre moitié entre les mains.

Vous êtes motivé, enthousiaste et décidé enfin à progresser à la guitare.

Rien ne peut vous arrêter.

 

Sauf que dans les secondes qui suivent, tout bascule.

Vous commettez, sans vous en rendre compte, l’erreur qui annihilera tous vos résultats futurs.

 

Une erreur classique que font 90% des guitaristes autodidactes et qui vous condamnera à rester débutant.

 

sign-36070_640

 

Se concentrer uniquement sur l’apprentissage de morceaux.

 

En fait ce schéma est assez fréquent.

Vous débutez la guitare, vous n’y connaissez rien, vous ne savez pas par quoi commencer et vous voulez vous faire plaisir rapidement …

 

Alors qu’est ce qu’il se passe ?

Vous cherchez sur internet comment jouer vos morceaux préférés.

 

A partir de ce moment, vous avancez en pleine jungle, sans eau et sans notions de survie, en essayant péniblement de vous frayez un chemin avec votre petit couteau de poche en guise de machette, sans savoir où vous êtes, dans quelle direction aller ni même comment faire un feu dans un climat aussi humide.

 

Soyons francs, vos chances de survie sont extrêmement minces.

Sauf si Bear Grylls vous accompagne.

 

… Et petit à petit, vous commencez à vous demander si vous êtes vraiment fait pour faire de la guitare, si vous avez la fibre musicale en vous et si vous ne devriez finalement pas abandonner …

 

Le plaisir du début s’est transformé en frustration et des difficultés sont apparues.

 

Problème de rythme, d’oreille ou bien technique, vous ne comprenez absolument pas ce que vous jouez et vous cherchez désespérément une baguette magique pour vous sortir de cette mauvaise passe.

… J’ai juste ?

Je vais vous dire un secret …

Vous êtes COMME TOUT LE MONDE !

 

Et sachez que moi-même à mes débuts, j’ai fais la même erreur que vous, prêt à abandonner devant les maigres résultats que je récoltais malgré les efforts herculéens que je fournissais.

 

J’apprenais morceaux sur morceaux, je regardais des tas de vidéos Youtube et Dailymotion, je lisais toutes sortes de bouquins que je pouvais trouver sur la guitare, je me suis même inscrit sur des sites de cours de guitare en ligne.

 

Mais rien à faire …

A peine je faisais un pas en avant que tout de suite j’en réalisais 10 en arrière.

Désespérant.

 

Alors c’est pourquoi j’ai décidé de réunir pour vous ces 7 petites astuces afin de vous mettre sur la voie et vous aider au mieux à obtenir de vrais résultats, palpables et motivants en explosant tous vos blocages.

 

C’est parti …

 

shutterstock_93842317

 

n

n

Séparateur

n

n

Astuce n°1 : Avoir un objectif

darts-673229_1280

Alors déjà, qu’est-ce qu’un objectif ? 

 

Pouvoir jouer au clair de la lune sur votre guitare ?

Une souris verte ?

De la variété française ?

… Non, rassurez-vous.

 

Un objectif représente une direction, un chemin, un guide pour votre pratique instrumentale et une puissante source de motivation.

Dans cette grande aventure qu’est l’apprentissage de la guitare, croyez moi, la motivation, vous en aurez besoin.

 

Sans objectif, vous avancerez à l’aveuglette et votre travail se résumera à ce qu’on a vu plus haut (morceaux, exercices à droite à gauche …) et donc à des résultats décevants.

 

Vous finirez par arrêter la guitare et vous passerez à autre chose.

 

D’accord, mais comment trouver son objectif ?

 

C’est simple.

Posez-vous les deux questions suivantes :

n

  • Qu’est-ce qui m’a poussé à faire de la guitare ?

Un groupe, un guitariste ou une fille peut-être …

n

  • Qu’est-ce que je souhaite vraiment accomplir avec ma guitare ?

Jouer en groupe ou avec des amis, faire de la scène, devenir pro, vous rapprocher du jeu de votre guitariste préféré, développer un certains aspect de votre jeu ou pouvoir simplement reprendre le morceau qui vous fait rêver depuis des années …

 

« Savoir jouer de la guitare » ou « apprendre de nouveaux accords » ne sont, par exemple, pas de vrais objectifs puisqu’ils vous poussent à emprunter des chemins en plein brouillard.

 

===> Qu’est-ce que vous entendez par savoir jouer de la guitare ?

C’est une vision subjective.

===> Apprendre des nouveaux accords ? Pour quoi faire ?

Reconnaissez-le, vous ne savez pas où vous allez avec ces nouveaux accords.

 

n

Apprendre ce fameux morceau qui vous fait rêver depuis tant d’années ou vous rapprocher du jeu de votre idole dans un intervalle de temps donnée sont deux objectifs viables.

n

n

>>> CLIQUEZ ICI POUR REGARDER LA VIDÉO QUE J’AI RÉALISÉ POUR VOUS <<<

n

n

 

Voyons maintenant ensemble ce que vous devez faire après avoir choisir votre objectif.

n

n

n

Séparateur

n

n

Astuce n°2 : Organiser sa pratique

Un problème assez récurrent est de vouloir progresser en pratiquant un peu au jour le jour, selon l’humour du jour quoi, et donc sans un minimum d’organisation.

C’est un peu le serpent qui se mord la queue, vous ne trouvez pas ?

(C’est la situation que j’évoquais en ce début d’article)

 

Je sais qu’il est difficile de trouver le courage de ne pas se réfugier sur facebook, youtube ou Netflix lorsque l’on rentre du boulot au lieu de prendre sa guitare pour au final avoir l’impression de faire n’importe quoi avec votre guitare.

 

 

Mais si vous vous laisser emporter dans cette mauvaise habitude, votre marge de progression sera très réduite et vous ne permettrez pas à la situation de changer.

 

 n

Alors offrez-vous le luxe de progresser.

 

C’est à partir de ce moment que le terme de motivation prend tout son sens et que l’on comprend l’importance d’avoir un objectif.

 

Une fois que vous serez dans cette démarche positive, alors tout deviendra possible.

Vous aurez trouvé le terreau magique pour faire pousser vos petites graines qui vous donnera enfin de gros et beaux légumes naturels sans produits artificiels.

 

Bon d’accord Guillaume, mais comment je procède ?

 

1/ Commencez par calculer le nombre d’heures que vous pourriez consacrer à la guitare de façon hebdomadaire.

(Le minimum étant 3 à 4h à mon goût)

2/ Divisez ce nombre en plusieurs séances espacées dans votre semaine.

Comme si vous alliez faire du sport en club.

 

… Vous pouvez faire 6h de guitare dans la semaine ?

n

  • Alors faîtes 3 séances de 2h (lundi, mercredi et vendredi par exemple).

  • Ou bien faîtes 6 x 1h.

  • Ou bien 3 x 1h (lundi, mardi et mercredi) et une séance de 3h (le week-end).

     n

    n

A vous d’ajuster en fonction de vos obligations personnelles et professionnelles.

Le but étant de régulariser votre pratique instrumentale en lui donnant un maximum d’importance.

n

n

n

Séparateur

n

n

 

Astuce n°3 : Ne plus passer son temps à apprendre des morceaux

Si vous en êtes arrivé jusque là dans la lecture de cet article, c’est que vous vous êtes reconnu dans ces lignes.

Vous aussi vous étiez motivé et décidé d’apprendre ce fameux morceau qui vous faisait tant rêver.

 

Sauf que ça a été une catastrophe et vous n’avez pas obtenu le résultat escompté.

Pire, des difficultés sont apparues et vous vous êtes pris une grosse claque dans le museau.

 

Cela vous a frustré, vous vous êtes rendu compte que c’était bien plus difficile qu’en apparence et l’idée d’abandonner vous a effleuré l’esprit l’espace de quelques instants.

 

Mais comme je vous l’ai dis, tout le monde fait cette erreur là, alors profitez de cette expérience pour faire table rase et repartir sur de bonnes bases (voir astuces 1 et 2) afin de vous donner une seconde chance.

 

Mais à ce stade, vous allez probablement me demander pourquoi apprendre uniquement des morceaux est une erreur ?

 

C’est très simple à comprendre.

En réalité, cette approche fait surgir plusieurs problèmes :

n

  • Absence totale de travail spécifique

  • Incompréhension de ce que l’on joue (théorie musicale)

  • Problème technique

  • Problème rythmique

  • Problème d’oreille

 

… J’ai bon ?

C’est une situation désagréable, n’est-ce pas ?

 

Alors maintenant que nous avons éclairci ce sujet épineux, prenez un peu de temps pour établir une structure de travail adaptée à votre objectif, à votre niveau et à votre emploi du temps.

 

Avec cette approche, les résultats ne se feront plus prier, croyez moi.

Et c’est justement le thème de l’astuce numéro 4.

 

En avant …

 graph-163509_640

 

n

n

Séparateur

n

n

Astuce n°4 : Avoir un plan de travail

Businessman holding a colorful pie chartAlors pour commencer, c’est quoi un plan de travail ?


Un plan de travail est l’organisation intelligente, modulaire et temporaire de votre travail à fournir.

Il représente la vision stratégique de votre développement futur sur l’instrument.

 

A quoi ça sert ?

C’est très simple.

n

n

La musique repose sur des 5 piliers principaux :

n

  • Le Rythme

  • La Technique

  • La Théorie

  • L’Oreille

  • La Musicalité (Expressivité)

n

RTTOM

n

n

 

Avec un plan de travail, le but est de concevoir un programme de développement construit sur 1 ou 2 semaines avec des exercices variés et classés dans différents modules.

 

Ces derniers, d’une durée préalablement définie, permettent de travailler avec précision et de manière régulière ces 5 piliers fondamentaux afin de créer une synergie et pouvoir ainsi progresser bien plus rapidement que si on travaillait ces thèmes de manière aléatoire et occasionnelle.

Mais pour que ça marche, votre plan de travail doit :

n

  • S’appuyer sur vos forces et vos faiblesses.

  • Etre adapté à votre niveau, à votre emploi du temps et à votre objectif.

     

    n

Si vous avez joué le jeu avec les astuces 1 et 2 et que vous avez compris l’importance de l’astuce 3 alors vous avez fait la moitié du chemin.

Désormais, il vous suffira de compléter votre plan de travail avec des exercices spécifiques qui vous seront transmis avec l’utilisation de l’astuce 7 …

 

Mais un peu de patience, voyons d’abord l’astuce 5.

n

n

n

Séparateur

n

n

Astuce n°5 : Utiliser un métronome

Color shot of a vintage metronome, next to an acoustic guitar, on a black background.

Le rythme représente la base, le support de toute musique et grâce à lui, vos accords et vos mélodies prendront vie.

 

Il représente également un vecteur de communication commun entre tous les musiciens et nous permet, en le travaillant, de développer un certain « feeling rythmique ».

 

Le métronome c’est quoi au juste ?

 

Un métronome est un petit outil donnant un signal audible ou visuel qui permet d’imposer un tempo afin de donner un cadre rythmique à nos entraînements et développer notre timing.

 

Sachez que le métronome est au musicien ce qu’un chronomètre est au coureur de 100m.

Si vous vous entraîner sans jamais vous en servir, alors vous allez au delà d’une énorme déception quant à vos résultats futurs.

Je préfère être franc avec vous.

 

Le rythme est un élément VITAL en musique.

Tout comme le rôle de l’alimentation dans le cadre d’un régime ou bien la possession d’une carte de crédit en compagnie d’une femme (je sens que je vais avoir plein de haters féminins je sais pas pourquoi 😀 ).

Vous pourrez en trouver un en vous rendant sur CETTE PAGE

n

n

=> Il convient bien sûr d’être familier avec les débits rythmiques pour être en mesure de vous servir d’un métronome :

 

Débits rythmiques

 n

1/ Commencez par vous entraîner juste avec votre main droite

2/ Étouffez les cordes avec votre main gauche (pour les droitiers) en rentrant tout juste en contact avec elles, pas besoin d’appuyer. Vous devriez obtenir un « tchac » comme son.

3/ Travaillez uniquement avec des coups vers le bas en commençant au carré à 80 bpm, puis montez progressivement jusqu’à 160.

4/ Redescendez ensuite à 80 et travaillez à la ronde, puis à la blanche etc …

5/ Une fois arrivé à la croche, faites de l’aller retour strict (bas haut bas haut bas)

6/ Faire de même avec des suites d’accords, des exercices techniques ou plans, gammes, arpèges …

 

 n

… Cela vous donnera déjà de très bons résultats sur le plan rythmique et le développement de la main droite.

n

n

triple-arrow-down

n

CLIQUEZ ICI ET PARTICIPEZ AU DÉFI 90 JOURS POUR DIRE ADIEU A VOS PROBLÈMES DE RYTHME

n

triple-arrow-up

n

n

n

Séparateur

n

n

 

Astuce n°6 : Apprenez les bases musicales

n

n

Astuce n°7 : Prenez des cours avec un professeur compétent

 

photo 5 (1)

n

-> Des informations sur mesure livrées de manière progressive.

-> Un programme de travail conçu spécialement pour vous.

-> Une observation continue pendant votre apprentissage.

-> Des résultats visibles, rapides, motivants, homogènes et constants.

-> Une source de motivation inépuisable.

n

n

Les avantages d’avoir un professeur sont multiples et font une énorme différence en comparaison d’une pratique autodidacte.

 

Les résultats sont au rendez-vous, le temps passé à travailler l’instrument est enfin payant et on évite même certains paliers extrêmement désagréables (stagnation, frustration, découragement).

Le retour sur investissement est donc excellent.

 

Attention cependant lors du choix du professeur !

 

Certains points ne sont pas à négliger :

n

  • Son approche pédagogique.

Les cours doivent être conçus autour de votre objectif musical en respectant une pédagogique structurée dans le temps.

Le professeur doit donc être en mesure de vous créer un plan de travail.

(L’apprentissage de morceaux ou exercices à réaliser au hasard ne constituent pas un plan de travail).

n

  • Les supports de travail.

Il doit développer ses propres outils pédagogiques parallèlement à la technologie moderne afin de fournir des supports de travail qui demeurent toujours plus agréables pour vos entraînements à domicile (fichiers pdf, guitar pro, vidéos, backing tracks).

Des consignes écrites vite fait sur un bout de papier ne représentent pas un support de qualité.

n

  • Son expérience pédagogique est importante.

    Si vous avez un moyen d’avoir un retour de ses élèves, c’est toujours une bonne chose.

Comme tout, la pédagogie n’est pas un don mais se travaille et s’apprend.

 

De très nombreux guitaristes absolument excellents demeurent de piètres pédagogues.

Ne recherchez donc pas le meilleur guitariste qui soit mais plutôt une personne ayant une approche constructive et intelligente avec une pédagogique développée.

n

  • Profitez du 1er cours offert.

Certains professeurs proposent un cours d’essai gratuit, ce qui est une superbe occasion pour vous d’échanger avec le professeur afin d’examiner son expertise, son coup d’œil sur votre situation, le feeling entre vous ainsi que le programme qu’il vous réserve.

 

Le seul inconvénient est que cela représente un coût, ce n’est évidemment pas gratuit.

Pour certains, cela demeure un investissement trop important voir impossible.

Mais gardez à l’esprit que le temps et la qualité se payent.

 

Et si ce super professeur vous permet d’atteindre votre objectif et vous évite l’achat de livres, vidéos, formations ou inscriptions à de gros sites de cours de guitare online alors encore une fois, vous serez gagnant.

 

Une expression connu dit :

 

Vous pensez que le savoir coûte cher ?

Essayez l’ignorance …

 

Croyez vous que je ne serais pas en train de rédiger ces lignes pour vous et que je pourrais vivre de mon instrument si je n’avais pas eu de professeurs compétents ?

n

n

n

… Et bien sur ce, nous arrivons au terme de ce 1er article.

Mais je pense que vous avez de quoi réaliser de très belles choses avec ces petites 7 astuces, alors jouez le jeu, et donnez-vous enfin les moyens de réussir en agissant.

MAINTENANT.

 

Tout le monde est capable de réaliser de grandes choses avec une guitare, mais seulement un très petit nombre de personnes ont la détermination de suivent leurs convictions jusqu’au bout …

Ferez-vous parti de cette minorité ?

Si vous en êtes arrivés jusque là dans la lecture de cet article, je suis sûr que oui.

 

En attendant, j’espère que cet article vous aura plu.

Et si vous avez une attente précise ou des problèmes qui vous bloquent actuellement et vous empêche de progresser comme vous le voudriez à la guitare alors très bien.

 

Laissez-moi simplement un petit commentaire ci-dessous et expliquez moi votre situation pour que je puisse savoir où vous en êtes et vous aider au mieux afin qu’on puisse faire un petit bout de chemin vous et moi.

Je lis tous les commentaires et je réponds au maximum alors profitez-en et posez moi vos questions !

n

n

Les 27 secrets de Joe Satriani pour progresser à la guitare !

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*